Dents de Sagesse Extraction

- L'extraction des dents de sagesse sous anesthésie locale ou anesthésie générale

Vos dents de sagesse sont incluses et ne sortiront jamais, et elles risquent de poser problème ou causent des ennuis ?
On  règle votre problème: 
- Soit dans notre cabinet sous anesthésie locale.
- Soit en hôpital de jour. Nous sommes agréés CHIREC.

On a tous entedu parler des dents de sagesse mais personne ne connait vraiment leur utilité. Ce sont les troisièmes molaires, et servent à mastiquer et broyer les aliments les plus durs. Mais aujourd’hui par manque de place elles n’ont généralement plus d'utilité, et sont souvent source d'ennuis. Leur rôle est devenu très secondaire dans la mastication, d’où leur extraction parfois nécessaire.

Les dents de sagesse c'est quoi ?

Tout le monde sait ce que sont les dents de sagesse mais personne ne connait vraiment leur utilité. Les dents de sagesse sont en fait les troisièmes molaires, elles servent à mastiquer et broyer les aliments les plus durs. Mais il faut savoir qu’aujourd’hui elles n’ont plus vraiment d’intérêt puisque leur rôle est devenu très secondaire dans la mastication, d’où leur extraction parfois nécessaire.

Les dents de sagesse ont une histoire. Elles sont apparues à cause des modes de vie des Hommes, qui mangeaient beaucoup de viande crue notamment. Il fallait donc des dents solides pour pouvoir manger ! Et le squelette est resté le même au fil des siècles, malgré l’évolution de nos modes de vie.

Contrairement aux autres dents, les dents de sagesse poussent tardivement. Elles commencent à être visibles vers 8 – 10 ans sur les radiographies, puis vers 12 ans la couronne est formée, le pic de poussée se fait vers 17 ans, enfin vers 25 ans les dents de sagesse ont totalement fait leur apparition. Elles sont normalement au nombre de 4, deux en haut et deux en bas, mais chez certaines personnes il n’y en a que deux, voire même pas du tout.

Les dents de sagesse peuvent parfois ne pas avoir de place dans la mâchoire pour pousser. Un suivi régulier est donc nécessaire pour suivre leur évolution :

  • Il faut faire vérifier les dents de sagesse par votre dentiste afin de vérifier que leur évolution se passe normalement ;

  • Il faut surveiller l'emplacement des dents en formation par une radio vers l’âge de 14 ans ;

  • Il faut que votre dentiste détermine l’espace disponible pour qu’elles puissent sortir correctement et ainsi éviter toute complication.

Faut-il enlever les dents de sagesse ?

L’extraction des dents de sagesse n’est pas systématique. En effet, si les dents de sagesse poussent normalement, qu’elles ne créent pas de douleurs, d’infection, ou qu’elles ne risquent pas d’entrainer un déplacement des autres dents, alors elles peuvent rester en place.

Il faut savoir que les dents de sagesse peuvent être enlevées très tôt, vers l’âge de 12 ans. On parle alors de « germectomie » car c’est une extraction des dents en formation, encore à l’état de germe. Cette ablation des dents de sagesse permet d’éviter toute complication si le dentiste se rend compte assez tôt que les dents n’auront pas la place suffisante pour pousser.

Les dents de sagesse peuvent donc être enlevées de manière préventive ou curative. Voici les cas nécessitant une extraction des dents de sagesse :

  • En cas de manque de place. Grâce à la radiographie de votre mâchoire, le chirurgien-dentiste peut voir si les dents de sagesse auront la place de sortir et de se positionner correctement. Si ce n’est pas le cas, le dentiste peut décider de l’ablation de ces dents de sagesse.

En effet, si elles manquent de place, ces dents peuvent :

  • mal se positionner, entrainant ainsi des dents de sagesse incluses ou enclavées. Ces dernières augmentent les chances de développer une inflammation des gencives, un kyste ou une tumeur bénigne, il est donc préférable de les extraire ;

  • entraîner une pression sur les dents voisines, endommager leurs racines, voire déplacer toute votre dentition ;

  • être douloureuses. Dans le cas de dents de sagesse semi-incluses (sorties que partiellement), elles peuvent être difficiles d’accès. De ce fait, leur nettoyage peut être complexe et entraîner un risque de péricoronarite (bactéries qui se coincent entre la dent et la gencive). Enfin, ces dents de sagesse peuvent également causer des maladies localisées de la gencive et de l’os entourant ces dents.

Les principaux symptômes de la péricoronarite sont :
– Une gencive gonflée et rouge au niveau des dents de sagesse ;
– Une forte douleur dans cette zone ;
– Des difficultés pour s’alimenter et déglutir (on parle alors de « dysphagie ») ;
– Une douleur entravant l’ouverture de la bouche.

  • En cas de carrie. De par leur localisation dans le fond de la bouche, les dents de sagesse peuvent être plus difficiles à brosser et à traiter en cas d’infection. Les dents de sagesse sont donc régulièrement concernées par des caries. Le chirurgien-dentiste ou le stomatologue peut donc décider de retirer les dents de sagesse afin d’éviter les récidives des caries et les soins à répétition.

À quel âge doit-on extraire les dents de sagesse ?

Vous pouvez vous faire enlever vos dents de sagesse à plusieurs périodes de votre vie :

  • Vers 15 – 16 ans : extraction des dents de sagesse à titre préventif. À cet âge, il est recommandé de faire un examen de contrôle afin de connaître l’évolution des dents de sagesse. Il se peut que votre dentiste détecte alors un manque de place ou une mauvaise orientation, dans ce cas il est préférable de procéder à l’extraction car les racines ne sont pas encore formées et l’opération est donc simplifiée.

  • Entre 16 et 20 ans : c’est le meilleur âge pour minimiser les risques d’extraction des dents de sagesse. À cet âge, certains facteurs contribuent à faciliter la chirurgie et la guérison : les racines des dents de sagesse sont courtes et à demi formées, l’os qui entoure le dent de sagesse est plus tendre et la dent est entourée de tissus mous.

  • Entre 25 et 30 ans : l’extraction des dents de sagesse doit se faire à titre préventif uniquement, notamment chez les patients à risques mais n’ayant pas de problèmes majeurs.

Comment se déroule l’extraction des dents de sagesse ?

L’extraction des dents de sagesse est une opération courante. Voici les étapes de cette opération :

  • Prise de rendez-vous avec un chirurgien-dentiste, un orthodontiste ou un stomatologue. Il va alors vérifier vos dents et réaliser une radiographie panoramique de votre bouche. S’il le juge nécessaire, il vous informera du déroulement de l’opération, des risques opératoires et il répondra à toutes vos questions ;

  • Le jour de l’intervention, l’extraction des dents de sagesse se fait sous anesthésie locale, au cabinet du professionnel de santé. Mais il se peut, selon les cas, que vous ayez une anesthésie générale. L’intervention se déroulera alors en clinique ou à l’hôpital. Si tel est le cas, vous devrez faire un bilan pré-opératoire et avoir un rendez-vous avec un anesthésiste. Généralement, l’extraction des 4 dents de sagesse se fait en même temps, mais il se peut que le praticien le fasse en deux temps s’il le juge nécessaire. L’extraction des 4 dents de sagesse dure en générale 1h – 1h30 mais le temps de l’opération dépend du nombre de dents à extraire et de la complexité ;

  • Une fois l’anesthésie réalisée, vous ne ressentirez aucune douleur, et le dentiste ou le stomatologue va alors procéder à l’incision de la gencive. Il sectionne ensuite les nerfs qui retiennent les dents afin de pouvoir procéder à l’extraction des dents de sagesse. Le professionnel de santé va ensuite nettoyer et aseptiser la zone afin d’éviter toute infection ;

  • Enfin, le dentiste recoud ensuite à l’aide de fils résorbables. Ces fils disparaissent seuls en moins de 3 semaines ;

  • Il se peut que votre dentiste vous donne un rendez-vous de contrôle une dizaine de jours après l’opération. C’est lui qui décidera après l’extraction.

Suivi post-opératoire : douleurs, infection, cicatrisation d’une extraction des dents de sagesse ?

Immédiatement après l’opération vous ne ressentirez aucune douleur grâce à l’anesthésie. En revanche, lorsque la douleur se réveillera, le dentiste peut vous prescrire du paracétamol ou de l’ibuprofène. Vous pouvez également poser un sac de glace sur votre mâchoire afin de soulager la douleur.

Deux ou trois jours après l’extraction des dents de sagesse, vous pouvez voir apparaître des hématomes et avoir les joues qui gonflent. En prévention, vous pouvez appliquer une poche de glace pendant 30 minutes, toutes les heures ou toutes les deux heures, après l’opération. La glace alimentaire est également une bonne solution pour vous aider à dégonfler.

Afin de faciliter la cicatrisation, voici quelques conseils :

  • Limitez les activités physiques pendant 2 ou 3 jours. Du repos sera la mot d’ordre. Attendez une semaine avant de reprendre vos activités normales ;

  • Maintenez fermement des compresses dans la bouche pendant 30 minutes à 1h après l’opération afin de limiter les saignements, et répétez le geste à chaque saignement ;

  • Ne rien manger tant que les saignements ne sont pas arrêtés ;

  • Ne pas fumer pendant au moins 48h après l’opération des dents de sagesse, afin de limiter les infections postopératoires et favoriser la cicatrisation. Évitez également de consommer de l’alcool ;

  • Ne pas se brosser les dents pendant 24h mais utiliser un bain de bouche. Après ces premières 24h vous pourrez à nouveau vous brosser les dents mais en évitant de passer là où sont les points de suture. Pour un nettoyage complet, vous pouvez continuer les bains de bouche pendant 1 semaine.

Les complications suite à une extraction des dents de sagesse sont assez rares. Cependant, au cas où vous rencontriez des complications post-opératoires, voici les symptômes qui doivent vous alerter :

  • Douleurs prolongées au niveau de la zone opérée ;

  • Douleurs musculaires au niveau du visage, du cou et même du dos ;

  • Inconfort lorsque vous ouvrez la bouche, pour parler et pour mâcher ;

  • Maux de têtes, vertiges et nausées ;

  • Gorge, menton, lèvres gonflés ;

  • Diminution, voire perte totale, de sensibilité de la langue et de la lèvre inférieure ;

  • Infection de la zone incisée nécessitant un traitement antibiotique.

Si vous constatez donc une infection, que ces effets secondaires persistent ou que la douleur devient insupportable, contactez votre dentiste ou stomatologue afin de recevoir le traitement adapté.

Que peut-on manger après une opération des dents de sagesse ?

Les premières choses à éviter sont de manger des aliments durs, chauds, et de boire avec une paille. Privilégiez donc les aliments liquides ou broyés et froids.

Les trois premiers jours, il est fortement conseillé de manger :

  • des fruits (en compote, en jus ou en smoothies) ;

  • des légumes (broyés ou en soupe) ;

  • de la glace ou des yaourts.

Après cette période vous pourrez faire évoluer votre alimentation en mangeant des aliments tièdes et moelleux. Oeufs brouillés, pain de mie, légumes tièdes à la vapeur ou en soupe, et du poisson blanc par exemple.