314 Avenue de Messidor

B-1180 Uccle Bruxelles.
 

Téléphone : 02/347 51 41
 

E mail : dricot.roland@gmail.com

Soins

Stomatologie-Implantologie

Heures d'ouverture

Du lundi au vendredi de 9 H 00 à 17 H 00
uniquement  sur rendez-vous​

S'il manque une dent, on mettra en général un implant.

En cas de perte de plusieurs dents, on peut mettre moins d'implants que de dents manquantes.

Pour une molaire inférieure, on peut mettre 2 implants pour remplacer la dent manquante. Souvent l'espace est trop large pour un seul implant.

Combien d'implants pour remplacer combien de dents ?

Les molaires du bas ont deux racines et, souvent l'espace est trop large pour donner un bon résultat avec un seul implant.

Dans de nombreux cas, on aura tendance à placer deux implants pour remplacer une seule molaire.

 

On peut extraire la dent et poser immédiatement un implant dans chaque trou de racine.  La couronne sera remplacée par un bridge de deux dents en un seul élément.

Remplacement d'une molaire du bas : technique de restauration ad integrum

Généralement, on sait appareiller tous les patients, quelle que soit la situation de départ. Sauf dans le cas de fontes majeure des maxillaires, quand il ne reste quasiment plus de tissu osseux. Dans ce cas,  on recourra à d'autres techniques chirurgicales plus complexes.

Il faut minimum 6 implants par mâchoire pour avoir un bridge fixe sur implants. 8 c'est encore mieux.

J'ai des dentiers qui flottent puis-je avoir des prothèses sur implants haut et bas?

L'ostéoporose n'empêche pas d'avoir des implants. 

Il y a un risque si vous avez eu des traitements par biphosphonates, sauf si la C-terminal télopeptide (CTX) est supérieur à 150 pg/ ml. Dans ce cas, vous pouvez être appareillé par implants sans risques. Par contre si votre CTX est inférieur à 150, les implants sont contre-indiqués, tant que le CTX est inférieur à 150.

Nous ferons un bilan pour rebooster votre os.

J'ai de l'ostéoporose, puis-je avoir des implants ?

Elle se pratique au cabinet, sous anesthésie loco-régionale, exactement comme on le fait pour extraire une dent.

Dans certains cas particuliers, on le fait à l'hôpital, et encore plus rarement sous anesthésie générale.

Comment se fait l'intervention ?

L'intervention en elle-même est strictement indolore.

 

Chaque patient reçoit un protocole postopératoire qui explique clairement les consignes à suivre pour ne pas avoir mal.  Si le patient les respecte il a peu de chances de souffrir.

Nous ne conseillons pas de travailler le jour même, mais dans les jours qui suivent, il n'y a pas de problèmes pour une reprise des activités.

Nous déconseillons par contre de faire des sports intenses, de la plongée ou du saut en parachute pendant une semaine.

Est-ce douloureux ?  Dois-je arrêter de travailler ?

FAQ   

Les questions que tout le monde se pose